Création d’une réplique d’enseigne de métro Parisien

Enseigne-Metro

Création d’une réplique d’enseigne de type Val d’Osne que l’on trouve à certaines sorties de stations du métro Parisien.

Je suis allé quelques jours à Paris et j’en suis revenu avec une certaine inspiration suite à mes différentes balades dans les rues de la capitale. Une chose qui fait le charme de Paris et qui m’a toujours fasciné c’est son métro. J’aime beaucoup son style, et en particulier les différents ornements décoratifs que l’on peut trouver à certaines sorties de stations, comme ces fameuses enseignes lumineuses et leur design bien spécifique.

Enseigne-metro

Il n’est en général pas possible de trouver ces totems en vente mise à part quelques très rares fois aux enchères.
J’ai donc décidé de concevoir une réplique en me basant sur des photos de référence. Bien sûr il ne s’agit pas de faire une réplique à l’identique car cela serait beaucoup trop complexe, mais plutôt essayer de concevoir un élément décoratif qui reprend les principaux traits d’une enseigne originale.

Voici une petite histoire du modèle d’enseigne que j’ai choisi de reproduire : la “Val d’Osne” extrait de Wikipedia :

La Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris obtient en 1923 de la Ville de Paris par arrêté préfectoral l’autorisation de placer des mâts de quatre mètres de hauteur, sur une partie du réseau pour améliorer la visibilité des accès. Ceux-ci sont dotés d’un globe éclairant surmontant le mot « MÉTRO » éclairé de l’intérieur, et de contours en frise de fer forgé s’harmonisant aux entourages des sorties. Ces candélabres ont été fabriqués et fondus par les usines du Val d’Osne, d’où leur nom. Les totem Dervaux apparus en 1922, plus sobres, leur font suite au cours des années 1930. Il subsiste quelques candélabres Val d’Osne, par exemple aux stations Saint-Paul, Saint-Germain-des-Prés, Iéna, Saint-Augustin, Le Peletier, Saint-Michel7, Saint-Sulpice (devant le Café du Métro) ou Saint-Placide.

Au niveau des matériaux les vraies enseignes sont donc fabriquées en fer forgé, c’est relativement lourd et pas vraiment facile à travailler quand on ne dispose pas du matériel nécessaire. J’ai donc plutôt choisi de travailler avec de l’aluminium qui est un matériau beaucoup plus léger, car mon idée est aussi de pouvoir suspendre l’enseigne contre un mur. C’est donc mieux de faire en sorte que cela pèse le moins possible.

Passons maintenant à la réalisation !

En premier lieu j’ai utilisé les photos de références pour dessiner sous Adobe Illustrator les différentes formes florales du contour de l’enseigne ainsi que le lettrage. Pourquoi ? Car je ne voulais pas commencer à essayer de découper des formes aussi complexes à la main, j’ai donc utilisé les services d’une entreprise qui propose du découpage au jet d’eau. Il suffit de leur donner les plans des pièces à découper au format vectoriel et une machine à commande numérique équipée d’un jet d’eau sous très haute pression s’occupe de la découpe avec une précision chirurgicale pour un résultat impeccable. Je leur ai aussi fait peindre en rouge par thermolaquage la plaque avec le lettrage.

Pour que les lettres laissent passer la lumière (car oui l’enseigne sera éclairée de l’intérieur) j’ai acheté du plexiglas opale que j’ai découpé à la taille de la plaque puis que j’ai fixé avec de la colle néoprène.

Ensuite il faut réaliser le premier cadre, pour cela je découpe des bandes dans de la tôle d’aluminium, je les coupe à la bonne longueur et je les soude ensemble pour faire le cadre.

Puis c’est au tour de l’autre cadre en utilisant cette fois ci de la cornière que je coupe à 45° et que je soude.

Je peux maintenant assembler le premier cadre avec le contour floral en les soudant ensemble. Puis je découpe des petits morceaux d’aluminium que je soude dans les angles et au centre du cadre, qui serviront à fixer une plaque arrière pour fermer le boitier.

Je découpe la plaque de fond puis je fais les perçages pour la fixer ainsi que sur les pattes que j’ai soudées à l’intérieur du cadre. Je leur fais également un filetage qui servira pour les vis. Pour pouvoir faire passer le fil de l’éclairage intérieur je fais également trois petites encoches sur la plaque de fond afin de pouvoir faire sortir le fil soit à gauche, à droite, ou au centre.

Maintenant que tous les éléments sont prêts je peux les envoyer à la peinture, une peinture verte bien sûr, que j’ai choisis assez foncée. Une fois que c’est sec j’assemble le tout et je place un ruban de LED à l’intérieur pour l’éclairage. Puis enfin je n’ai plus qu’à refermer l’enseigne avec la plaque de fond.

 

Et voilà elle est terminée !

 

 

Vous êtes intéressé par cette réplique ? Rétro-Factory vous propose cette pièce unique à la vente sur commande, n’hésitez pas à me contacter.

Voici par exemple une réplique fabriqué pour un client Allemand afin de l’intégrer dans sa décoration :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook Twitter
Portrait

Créations d'objets déco, mobilier et pièces uniques réalisé par un artisan créateur.